AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Sang Yuan Zhen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:23



    « Open your eyes ! I'm here ! »


    NAME Sang Yuan Zhen.
    ÂGE 23ans.
    LIEU & DATE DE NAISSANCE Mudanjiang, 18 février 1986.
    EMPLOIS Barman.
    ORIGINE Chinoise et coréenne.
    NATIONNALITÉ Chinois.
    NOM DE TRAVAIL Hiroko, aka Hiro.
    ORIENTATION SEXUELLE Hétérosexuel.




    « Et voici : ma Biographie ! »

    MY STORY Voir à la deuxième page... Même rien que l'histoire ne voulait pas rentrer... x.x Gomen!



    « Maintenant, ça c'est moi ! »


    CARACTÈRE Adorable, sympathique, serviable et « drôle sans le vouloir », voilà sûrement la première impression que vous aurez de Sang Yuan. Un gars assez marrant avec qui il est facile de créer des affinités. Intelligent aussi, sans aucun doute. C’est bien grâce à cette qualité qu’il s’en est sorti. Mais sa principale qualité restera sa gentillesse. Il n’est que trop gentil, et ça, son entourage ne pourra que vous le confirmer. Il a toujours ce besoin d’aider les autres, amis ou pas. Il aime rassurer, rendre les gens heureux. Sans doute que c’est à cause de tout ce qu’il a vécu. Un sacré récit, comme vous l’avez sans doute remarqué. Au court de sa vie, Sang Yuan a attrapé le caractère d’un peu tous ceux qu’il a côtoyé. Il est généreux, comme sa mère, c’est un combattant qui ne se laisse pas facilement démonter, comme son père. Et à cause de sa sœur, maintenant, quand il a envie de quelque chose, il fait tout pour l’avoir. Sang Yuan n’abandonne pas facilement. Il essaie de ne jamais fuir… Comme il l’a fait à ses dix ans. Vous allez me dire qu’on l’avait forcé, qu’il ne l’avait pas décidé, mais lui, dans sa p’tite tête, il s’en voudra toujours. Il aurait du mieux s’accrocher à la robe de sa mère… Enfin bref ! Voilà l’origine de ce trait de caractère. Puis n’oublions pas Masahito-san, qui est, en quelques sortes, un espèce de sauveur. Même si le plan n’a pas marché comme ils l’auraient souhaité. C’est grâce à lui, cette envie d’aider les autres, de toujours vouloir se rendre utile. Mais voilà, intelligent, attachant, amusant et gentil... ne sont pas les seuls adjectifs de sa personnalité. Vous vous en doutiez. Yuannie est aussi trèèès maladroit. C’est une catastrophe ambulante, malgré que depuis deux mois, bizarrement, la chance le suit partout. Je ne vous dis pas au début qu’est ce que cela a été au bar du club Gensou… Des verres, il en a cassés, oui. x.x Et après il s’est fait engueuler par le patron… Pas pour les verres, mais plutôt parce qu’il n’arrêtait pas de s’excuser et que bon… Aussi ! Le plus beau chinois du monde adore tout garder pour lui. Enfin, ce n’est pas qu’il adore. Mais lorsqu’il est arrivé au Japon, il ne connaissait personne. Personne à qui se confier. Il devait tout garder pour lui. Et maintenant il a pris cette mauvaise habitude. Alors ben des fois… Il faut que ça sorte, que voulez-vous ! Et en général, il règle ça dans les toilettes, en se défoulant sur le papier toilette. Personne n’a encore découvert son secret, donc s’il vous plaît, gardez votre langue. u.u Encore deux adjectifs assez important et puis je ne vous ennuie plus. Sang Yuan est un sensible. Il a un cœur fragile. Un gros cœur, en passant ! *o* Ses émotions, il ne les retient pas. Il peut pleurer si on filme un gosse entrain de se brosser les dents, mais que la chanson, elle, est triste. Bon, j’exagère… Un peu beaucoup… J’avais envie O.O Après une histoire pareille vous me comprendrez. :p Donc oui, c’est un sensible ! Et il est un peu baka sur les bords sans le vouloir, malgré que cela soit un p’tit malin… Bon pour mieux le cerner, veuillez demander un toto ! Un p’tit mot pour la fin : Sang Yuan est un type formi-formi-formiformidaaaable !
    FAMILLE Alors. C'est compliqué. Sang Yuan Zhen n'a jamais connu ses parents, dés sa naissance il est parti vivre à Pékin avec ses parents adoptif. Son père est mort d'un cancer alors qu'il avait huit ans. Il a une sœur, elle aussi adoptée par cette famille : Koharu Zhen. Aujourd'hui, pour des raisons que vous comprendrez si vous lisez l'histoire, Yuannie vit au Japon avec un certain Masahito Kojiro et sa femme. Deuxième famille adoptive.
    PHOBIES L'avion.
    PASSE-TEMPS Inventer des nouveaux cocktails! *o* Lire, regarder des films. Il aime aussi les arts martiaux! :D Kakkoi ne? Ramasser les billets et pièces de monaie par terre lorsqu'il se balade en rue lui prend aussi un certain temps. C'est quotidien depuis deux mois maintenant... Il prend des cours du soir de Coréen et de cuisine! Ouep! C'est un homme qui cuisine! *o*




    « Derrière l’écran se cache ... »

    AVATAR Han Geng. (Hankyung pour la version coréenne :p)
    PRÉNOM/PSEUDO K-Miii, Cachibou.
    ÂGE 16ans.
    MOYENNE DE CONNEXION 6/7
    MOYENNE DE RP 4/7?
    COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT LE FORUM Par Savadi aka Soo Yeon. ♥️ ( Comme d'habitude j'ai envie de dire :p )
    COMMENTAIRE DE LA FIN Big Bang! *o* ( But where is Daesung? xD )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soo Yeon Im
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:25

    Yuaaaniiiie!
    Le seul, l'unique, le vrai <33

    Fighting pour ta fichouille !
    Nous allons semer le chaos dans le club (huhu) enfin... on peut toujours essayer !
    Only for you, j'te fais ma danse de la salutation distinguée xDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Hae Lee
ADMINISTRATEUR
« Habitué du Gensou Club »
avatar

Messages : 153

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:27


    Welcome, & bonne chance for ta fiche :D

_________________




      ♡ Je suis un très
      bon parrain èwé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:30

Bienvenue !! ^o^

Toi je t'aime déjà. Hangeng *w*
Et puis le "Où est DaeSung?"

ravie de voir quelqu'un d'autre aimer Dae *_*

bon courage pour ta fiche ! ^^
* part finir la sienne *
Revenir en haut Aller en bas
Jong Hyun Cho
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:32


    Hankyung *_*
    *Y'a pas si longtemps je faisais du Rp avec un Hankyung *-**

    Bienvenue & Good LUCK !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mayuko Hayashi
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 95

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:32



Welcome ... en enfer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Min Ji Han
MEMBRE
« Habituée du Gensou Club »
avatar

Messages : 30

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:42

Aaaw

Bienvenue et surtout amuse-toi *-*

D'ailleurs, (quoi comment ça je suis fatiguante avec ça ? è_é) t'étais pas aussi l'autre admin sur Trust Destiny O.o ? *J'ai la honte si je me trompe x_x*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 16:46

Waaah Lydia tu t'appliques pour moi! *o*
& oui c'est moi, le seul, le vrai, l'unique! 8D
Enfin j'crois pas avoir de jumeau, non. ^o)
Règnons sur le club Genzou, ouaip!
Au bar du moins.... Dans le coin droit, là.... xDD

Waah Min Song! *o*
J'suis Happy too!
Nalbwa nalbwa guison~

Min Jiiiiiiii je t'aiiiiiiime!! Tu m'as reconnu! :p
Oui, with Daesung justement! :D
<333

Sinon Merci tout l'monde! :D
Quel accueil! *o*
Surtout Mayuko là qui essaie vaguement de me faire peur?! xD On parle Sang Yuan, là, tout de même... Huhu...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jae Young Kim
FONDATEUR
« Host au Gensou Club »
avatar

Messages : 138

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mar 7 Juil - 20:11

    Bienvenue & Bonne continuation pour la fiche ^^
    K-Miii ? >o< Ça me dit quelque chose mais j'arrive pas à placer un perso là-dessus ç__ç''
    Puis Daesung il avait qu'à poser avec SR, GD & TOP xD
    Et toc !


_________________
    With me you have two choices :
    __.___Hate or Love :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gensou-club.forumactif.com
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mer 8 Juil - 12:09

Merci! :D
C'est peut-être parce que j'étais Kaoru Sato avec Aibu Saki au début de MiJ? J'sais pas si tu vois. ^o^
Il n'en peut rien si tu as pris la photo où il n'était pas avec eux. :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jae Young Kim
FONDATEUR
« Host au Gensou Club »
avatar

Messages : 138

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mer 8 Juil - 12:22

    Vuiiii je sais qui tu étais
    Waw, plein de gens que je connais si c'est pas génial x3
    Merde tu m'as cassé # vas bouder # xD

_________________
    With me you have two choices :
    __.___Hate or Love :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gensou-club.forumactif.com
Soo Yeon Im
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mer 8 Juil - 13:38

    Ohh~~ mais c'était un cassage involontaire!
    Yuannie n'est pas comme ça^^
    *retourne bucher sa fichouille*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Mer 8 Juil - 14:55

Qu'est-ce que tu en sais Soo Yeon, je n'ai même pas encore écrit un mot dans mon caractère! è.é

... Ok bon, t'as raison. é.è


D'ailleurs en parlant de ma fiche, j'espère la finir le plus vite qu'il m'est possible... x.x J'suis un peu débordé en ce moment. :) Ne m'en voulez pas.. o.o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soo Yeon Im
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 5:59

Genre, la finir aujourd'hui neee!

Allez fighting mon sucre d'orge
La magnifique Lydia que je suis t'envois tout plein d'ondes positives <33
Faisons régner l'ordre dans la galaxie !
Soit un fier et suprême Onew N°2, mais en mieux

Tu peux le faire !
xDD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makie Konoe
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 31

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 6:08

    Moi aussi j'veux t'encourager! è.é
    # sort les pompoms #


    Fightooo oh! è.é
    Allez Présidente n°1, tu peux le faire!
    La Poussin' Attitude est avec toi! è.é
    Et si tu travailles bien, t'auras le droit à une démonstration en live de 'Sisi my Baby' 8D
    Oui oui, celle qui est à la base des chansons de Big Bang =PPP

    ... # va bosser x.x #

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 18:07

Yeonnie <3 Oh! Yuannie, Yeonnie! o.o Ouais j'l'avais djà dit mais bon... x.x :P
C'est de ta faute si mon histoire est aussi longue! Tu m'as envoyé trop d'ondes positives! :D Mais merci mon oeuf en chocolat blanc praliné à l'intérieur! <3 :)


Yeaaah Makie! :D J'attends de voir ça! 8D
*SoShi*

    MY STORY La chance de Sang Yuan Zhen n’a vraiment commencé qu’il y a environ deux mois. Sang Yuan est né en Chine, à Mudanjiang. Je n’ai cependant rien à vous raconter sur cette cité, car Yang Suan n’y resta même pas le temps d’un jour. Lorsqu’il vint au monde, ce n’est pas par ses parents biologiques qu’il fut accueilli, mais bien par ses parents adoptifs. Ses vrais géniteurs n’avaient sans doute pas les moyens de s’occuper de lui, ou bien ils n’en voulaient pas… Peut-être aussi était-ce un bébé « accidentel », une erreur de la nature. Mais ce n’est pas très important, il ne les a jamais vu, après tout. Le lendemain, il était déjà expédié à Pékin. Ses nouveaux parents l’avaient adopté parce qu’il leur était impossible de concevoir un enfant à eux. Et le garçonnet n’était pas le premier, apparemment ! Une petite nippone avait déjà trouvé accueil dans cette famille. Chouette. Il avait déjà une grande sœur. Enfin, pas vraiment. Mais c’est ce qu’il avait toujours cru.
    Sa mère et son père étaient deux personnes très généreuses. Mais voilà, ils avaient le cœur plus gros que leur porte feuille. Papa Zhen était ouvrier, comme des milliers d’autres chinois. Maman Zhen, Hae In, eh bien, elle faisait des ménages. Elle était coréenne. Sang Yuan a toujours su qu’elle regrettait d’être venue vivre en Chine pour son père, ou plutôt, qu’elle regrettait d’avoir quitté son salon de coiffure là-bas. Ici, en Chine, ce n’était pas pareil. Il y avait tellement d’habitants qu’il n’y avait même plus de place pour son petit salon. Puis de toute façon, avec qui l’aurait-elle géré ? Il était hors de question qu’elle soit une employée. Mais regardez où cela l’a menée. En plus d’être une employée, elle repasse les petites culottes de ses voisines ! Voilà encore une chose qu’elle regrettera. Malgré le fort caractère de la dame, Sang Yuan était complètement accro de sa mère. S’il se débrouille maintenant plus ou moins avec le coréen, c’est bien grâce à elle. La Corée…Voilà un pays qu’il aimerait visiter, un jour. Quand il sera grand. Et aussi, quand il sera grand, il montera un salon de coiffure pour sa mère. C’était de ça qu’il rêvait. Celle-ci lui apprit aussi à cuisiner (une autre de ses passions), et lui transmit son talent de coiffeuse. Sang Yuan aimait s’entraîner sur sa sœur, Koharu, d’un an plus âgée que lui (que voulez-vous, elle se laissait faire !) autant pour la coiffer que pour lui faire déguster des plats assez étranges… Dont lui seul avait la recette. (et l’antidote..)

    Au début, l’argent, la famille Zhen l’avait. Sinon ils n’auraient pas pris le risque d’adopter un deuxième enfant. Sauf que voilà, un jour, Papa Zhen fut licencié. Il travaillait dans une usine fabriquant des coussins. Mais bientôt, un homme d’affaire des Etats-Unis vint s’installer en Chine pour y imposer sa propre usine de textiles. Cent fois plus grande, cent fois plus performante, elle avait besoin de beauuuucoup de place. Les ouvriers de la petite usine de coussins, n’ayant pas l’habitude de la nouvelle technologie qui envahissait de plus en plus le pays, se virent tous renvoyés pour laisser place à ce nouveau bijou américain. Ils furent tous pris au dépourvus. Comme si tout le monde avait été au courant de ce qui allait se passer, excepté les anciens, ceux qui travaillaient là depuis déjà des dizaines d’années. C’est assez courant de voir des choses comme cela se passer. Mais c’est tout de suite plus révoltant et malheureux lorsqu’on s’intéresse à un cas particulier, à une famille en particulier, voire à un enfant en particulier.

    Papa Zhen était déjà assez âgé. Il avait épousé une femme plus jeune, beaucoup plus jeune que lui. Mais ça, quand on aime, on n’y fait pas attention. Après cette histoire de coussins, il ne retrouva plus de travail comme il en avait déjà eu. Le salaire qu’il gagna avec son nouveau poste ne suffisait même pas à remplir deux estomacs, alors quatre ! On est tout de suite beaucoup plus désavantagé lorsqu’on est plus âgé… Un peu trop âgé. Et ce n’est sûrement pas le métier de Hae InZhen qui allait arranger les choses. Rester Zen ? Impossible. Quand Sang Yuan eut huit ans, son père mourut d’un cancer des poumons. En plus des conditions de travail insalubres qu’on lui imposait, lorsqu’il revenait à la maison (qui entre temps s’était réduite à un petit appartement trois pièces… et vous verrez par la suite que cela ne s’arrangera pas, au contraire), il oubliait ses malheurs grâce à ses cigarettes. Pourtant cela ne faisait pas longtemps qu’il s’y était mis. Enfin… Hae In se retrouva alors seule avec deux enfants de huit et neuf ans. Elle n’y parviendrait pas, et n’avait personne à qui demander de l’aide. Leurs parents, à son mari et à elle, n’étaient déjà plus de ce monde, et les deux familles n’avaient eu chacune qu’un seul enfant. La famille Zhen n’était donc constituée que de trois personnes à ce jour. Après un an, Hae In démissionna. Il fallait qu’elle trouve un travail plus fructueux, ou ils ne s’en sortiraient pas vivants. Sang Yuan, bien que très intelligent, du quitter l’école. Koharu, elle, cela faisait déjà bien longtemps qu’elle avait du l’abandonner pour aider sa mère. La petite n’était pas aussi futée que son frère, mais elle avait un cœur gros comme sa mère, ainsi qu’un courage et une volonté dure comme fer. À 10ans seulement, elle avait déjà le sens des responsabilités. Pas comme son frère… Mais durant cette période d’un an, ce dernier se montra toute fois très protecteur envers les deux femmes de sa vie. Bien que toujours un gamin, il devint plus sensible à ce qui l’entourait, et commençait à se voir comme celui qui devait sauver le nom Zhen. Il était l’homme, après tout ! Il insista donc pour quitter l’école et aider sa mère et sa sœur. Bien entendu, au début, ce qu’il avait trouvé comme solution n’était pas très… légale et honnête. Il volait et revendait des babioles. Assez maladroit, il faillit se faire attraper à plusieurs reprises, mais malin et débordant d’imagination, il savait comme s’y prendre. Il continua ce petit troc pendant plusieurs années, jusqu’à ses onze ans. De plus en plus agile et confiant, il n’avait pas idée du régime politique de son pays. Et c’était tant mieux. Sa mère n’osait même pas imaginer ce qu’il se passerait s’il se faisait attraper. Sa mère… Durant ces deux années, malgré tous ses efforts, elle ne trouva pas de meilleurs métiers que femme de ménage. Elle ne prit plus de risque et s’y résigna, en emmenant sa fille avec elle. Cette dernière ne râla pas. En même temps, elle ne s’était jamais plainte et faisait tout ce qu’on lui demandait de faire. Sang Yuan aussi, devenait un peu comme cela. A la seule différence que lui, s’il jugeait qu’il devait faire quelque chose pour aider ses proches, il le ferait, même si sa mère était contre. D’ailleurs autant vous dire que celle-ci n’était pas heureuse de savoir ce qu’il faisait de ses journées. Mais peut-être qu’à la longue, elle s’était faite à l’idée qu’ils n’avaient pas le choix. Pas pour l’instant. Plus tard, qui sait si leur vie prendrait un autre tournant. Pour l’instant, elle ne pouvait que prier.

    Cette année là, quand Sang Yuan atteignit ses dix ans donc, la chance toqua pour la première fois à la porte de leur petit appartement. Si on pouvait appeler cela un appartement. Cette chance était apparue sous une forme humaine. Un diplomate japonais. Un beau jour, ce monsieur se retrouva assis sur le sol de leur chez eux, et personne ne comprenait pourquoi. Ils ne l’avaient jamais vu, ce type ! Enfin, Sang Yuan, si. Mais c’était son secret. C’était un de ses meilleurs acheteurs ! Ce gars venait toujours lui racheter les objets sans valeur qu’il volait. C’était un chouette type. Il se souvenait qu’une fois il l’avait emmené dans un super restaurant qui avait trop la classe. Même qu’il s’était senti mal à l’aise parce toutes les personnes qui y mangeaient étaient habillées chic, et que lui il ne portait qu’un bout de tissus troué, avec un short qui le démangeait (sans doute à cause des puces du nouveau chiot qu’il avait adopté ; Naoto). Bref. Ce jour-là il avait aussi ramené un dîner à sa famille, pour la première fois. Ah ce qu’il était fier ! Bien sûr il n’a pas voulu dire qu’en réalité, cela ne venait pas de lui… Alors sa mère l’a disputé, en disant que ce n’était pas bien de voler, et patati, et patata… Mais ce n’était pas grave, ce soir là, il était heureux. Et c’était la première fois qu’il fut autant rassasié.

    Le monsieur était habillé en costar, comme d’habitude. Il était cool, se disait Sang Yuan. Il pensa tout de suite qu’il devait faire un bon père. Koharu et sa mère était assise au sol à côté de lui, ils faisaient tous trois face à l’homme mystérieux. Un silence régna un court instant dans la petite pièce qui servait à la fois de cuisine, de salon et de chambre. Ils avaient quand même une toilette et un lavabo à part, hein !

    Ce fut l’homme qui rompit le silence.

    « Désolé de débarquer à l’improviste. J’ai… J’ai voulu rechercher votre numéro de téléphone fixe par tous les moyens, mais je ne l’ai pas trouvé. Laissez moi me présenter, je suis Masahito Kôjiro et je travaille depuis quelques temps à l’ambassade du Japon de Pékin.»

    Il aurait pu encore chercher longtemps, ma parole.
    Hae In ne répondit cependant rien. Elle attendait de comprendre sa venue. Il ne se fit pas prier.

    «Je suis là pour Sang Yuan Zhen. »

    A l’instant même où il avait prononcé ces mots, elle s’inquiéta. Ca y est. Il avait découvert ce que son fils trafiquait et allait le dénoncer. C’était la fin. Que quelqu’un la retienne, elle allait tomber dans les pommes !

    « Je ne sais pas s’il vous a raconté, mais j’aime beaucoup ce qu’il vend. Je suis surtout fort impressionné de la manière dont il parvient à se les procurer. Je ne suis pas à Pékin depuis bien longtemps. Cela ne fait qu’un mois. J’ai rencontré votre fils dés ma première semaine. Il était entrain d’amadouer un marchand de fruits. Ce jour-là son plan n’a pas fonctionné, mais j’avoue qu’il m’a bien fait rire. Il a réussit à renverser le chariot d’oranges de son magasin… Elles ont roulé partout dans les ruelles de la ville. Tout le monde en a profité sauf lui ! »

    Il avait l’air de trouver cela amusant, et le petit aussi. Tout deux riaient comme s’ils avaient vécu une aventure marrante ensemble, que c’était de bons vieux amis. Les hommes, parfois.
    Les deux autres par contre, ne plaisantaient pas. Elles n’étaient pas dupes. Elles étaient certes rassurées de savoir qu’il n’appellerait pas la police mais… Ce monsieur, bien qu’élégant et charismatique, n’était pas là pour rien. Bientôt il allait déballer ce qu’il avait à dire, et Sang Yuan ne rigolerait plus. Ca, elles en étaient sûres.
    Comme on ne lui répondait toujours pas, Masahito-san continua.

    « Votre fils m’a intrigué. J’avoue que depuis tout ce temps, je l’ai suivi dans ses aventures. Je pense qu’il est très intelligent. Mais vous le savez sans doute déjà. »

    Oui, merci de le lui rappeler. Qu’il en vienne aux faits, car Hae in commençait à être crispée, en plus d’agacée.

    « Je ne vais pas tourner autour du pot. »

    Trop tard.

    « Ce petit a du potentiel. Je sais que vous êtes en ce moment dans une situation financière plus que difficile, et j’aimerais l’aider, et vous aider. Vous savez, Sang Yuan pourrait s’en sortir mieux que ça, si on lui donnait un tout petit coup de pouce, rien qu’un. Si vous acceptez, je pense pouvoir faire ça. Je vous laisserai le temps d’y réfléchir, mais voilà ce que je vous propose : Je pourrai emmener Sang Yuan au Japon, avec moi. Vous savez, le métier de diplomate rapporte une assez bonne somme d’argent. Je suis marié, j’ai une maison là-bas, il ne manquerait de rien. Je pense juste pouvoir lui donner la chance de refaire sa vie. Il vous aidera financièrement à distance. Je suis sûr qu’il en est capable. Et un jour peut-être reviendra-t-il en Chine, pour y rester ou pour vous emmener au Japon.»

    Hae In sentait déjà que les larmes ne tarderaient pas à glisser le long de ses joues. Pourquoi s’y était-elle attendue ? Pourquoi avait-elle toujours eu l’impression que s’ils devaient s’en sortir un jour, cela serait de cette manière là ? Avec une séparation ? Elle pleurait parce qu’elle n’avait pas besoin de réfléchir. Elle connaissait déjà sa réponse. Des scénarios du genre, elle n’avait pas arrêté de s’en imaginer durant ces dernières années. Elle avait pensé à une famille d’accueil, aussi. Elle aurait placé ses enfants chez des gens biens, réfléchis, et qui surtout, avaient les moyens de les élever. Mais ce que cet homme lui proposait là, elle n’avait jamais rêvé mieux. Cela pourrait paraître horrible, mais vous savez, elle était consciente qu’une chance pareille ne se reproduira pas deux fois. Il fallait la saisir. Sang Yuan serait bien là-bas, elle en était sûre. Il gagnerait bien sa vie, et peut-être qu’un jour il viendrait chercher sa petite sœur. Elle n’osait pas espérer mieux pour l’instant. Et en attendant, elle et Koharu l’attendraient ici, à faire ce qu’elles ont toujours fait. A deux, elles y arriveraient. C’est ce qu’elle essayait de croire. Elle n’avait pas le choix, voilà…

    Sang Yuan hurla, pleura toutes les larmes de son corps, s’accrocha de toutes ses forces à la vieille robe de sa mère… Mais rien y fit. Il était tellement triste et désespéré que sa force le lâcha au bout d’un moment. On le forçait à quitter les seules personnes qu’il aimait, qu’il protégeait de son mieux, sa seule famille. Ce jour-là aussi, comme si cela n’était pas suffisant, sa mère crut bon de lui avouer qu’il avait été en réalité adopté, comme sa sœur, Koharu. Elle crut que cela lui faciliterait la tâche, qu’il s’en irait plus facilement. Il lui pardonnerait là-bas, et plus tard, il reviendrait vers elle.

    Sang Yuan ne savait plus quoi faire, ne savait plus quoi penser, c’était beaucoup trop pour un cœur de seulement dix ans. Adopté ? D’accord. Sur le coup, il fut choqué. Et puis quoi ? Qu’est-ce que cela allait changer, au fond ? Rien du tout. Ces sentiments resteraient les mêmes. Il n’avait qu’un seul père, une seule mère et une seule sœur, ceux qu’il avait toujours connu. Voilà que maintenant on voulait l’exiler au Japon avec des inconnus. La joie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 18:08

    Vous connaissez la suite. Enfin, vous savez que de gré ou de force, Sang Yuan Zhen atterrit finalement au pays du soleil levant. Il ne pu s’arrêter de pleurer durant toutes les premières semaines. L’air de rien, c’était un sensible. Il se donnait des airs comme ça, mais sans sa mère et sa sœur, il était perdu.

    Tout était nouveau pour lui. Le mode de vie, la langue, le niveau de classe sociale… Ce fut dur, je ne le cache pas. Malgré qu’il soit intelligent pour son âge, il n’en restait pas un gamin comme les autres. Il se fit beaucoup aider par Masahito-san et sa femme, deux personnes très gentilles et aimantes. Le japonais, il le maîtrisa bien plus vite que prévu ! Il reprit l’école, bien entendu, et alla aussi à l’université. Il fit plusieurs jobs d’étudiants, comme tout le monde. Il était fier de gagner son propre argent, et honnêtement cette fois. Mais il ne sera sans doute jamais aussi fier que la fois où il rapporta ce dîner copieux à sa mère et Koharu. Il pensait chaque jour à elles, malgré le temps. Loin des yeux, loin du cœur, ce n’était pas vrai, pas dans son cas. Malheureusement, à ses 20 ans, il n’avait toujours pas revu sa famille. Il les avait perdu. Masahito-san, son nouveau père à présent, était retourné avec lui en Chine à Pékin dans le but de les revoir. Mais il y a dix ans, les Zhen n’avait pas de téléphone, et vivaient dans un appartement abandonné. Comment voulez vous dés lors les retrouver ? Avaient-elles fini par s’en sortir, avaient-elles alors acheté un nouvel appartement ? Une nouvelle maison ? S’étaient-elles faites expulser ? Etaient-elles… Sang Yuan avait peur de trop y penser. Il préférait cette première option… Il pouvait toujours attendre leur appel, et peut-être, avec un miracle, leur venue. L’avaient-elles oublié ?

    Masahito-san avait de grandes ambitions pour son p’tit chinois (carrément plus grand que lui en passant……). Il serait un grand homme d’affaires, c’était certain. Il faisait les études pour, les réussissait d’un seul coup... C’était plus qu’évident ! Pourtant Sang Yuan lui déclara un jour qu’il avait trouvé un chouette job dans un Hosts Club, et qu’il avait été accepté. Le salaire était vraiment élevé ! Il serait barman. Cela lui rappelait quand il était gosse, et qu’il s’amusait à faire boire des cocktails étranges à sa sœur… Enfin depuis lors il s’est amélioré, pas de panique ! Il a même pris des cours du soir de cuisine et de coréen. Cela lui rappelait sa mère. Puis, ce genre d’endroit lui plaisait bien. Des hommes qui rendent heureuses des femmes, c’est ça, hein ? Il avait lu un manga comme ça quand il était gosse, un manga qu’il avait dérobé dans un métro pékinois à… à il ne sait plus qui. Voir des gens, faire des rencontres, parler avec eux. C’était ce qu’il voulait, en fin de compte. Masahito n’avait rien à y redire, et il le savait, bien que très déçu. En même temps le salaire était vraiment pas mal x.x. Il pouvait juste espérer qu’un jour il se lasse de ce travail, et devienne ce qu’il avait prévu pour lui, en guise de remerciement. Quand ce jour arriverait, il l’aiderait, comme autre fois.

    Cela fait maintenant trois ans que Sang Yuan travaille au club Gensou. Autant dire que les cocktails, maintenant, il les maîtrise comme un chef ! Il ne s’en lasse toujours pas. Il y a deux mois, il a rencontré une certaine Soo Yeon Im. Cette fille a réussi a remplir une partie du vide qu’il y a dans son cœur… Il l’adore ! Et ChanChan aussi. Adorable. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Hae Lee
ADMINISTRATEUR
« Habitué du Gensou Club »
avatar

Messages : 153

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 18:12

Tout est bon non ? Tu as fini n'est-ce pas ?
Donc bah, je te valide.

Il ne te reste qu'à faire tes demandes =)
_________________




      ♡ Je suis un très
      bon parrain èwé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sang Yuan Zhen
MEMBRE
« Barman au Gensou Club »
avatar

Messages : 16

MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   Ven 10 Juil - 18:15

Oui oui j'ai fini! x.x
J'vais pas faire plus long que cela ne l'est déjà.. :p

Merci! <33 :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sang Yuan Zhen.   

Revenir en haut Aller en bas

Sang Yuan Zhen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gensou Club :: Welcome Darling ! :: « Vos papiers, S'il vous plait ! » :: It's okay ! -