AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Un réveil ... Particulié [Makie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Koichi Yamada
MEMBRE
« Autre »
avatar

Messages : 8

MessageSujet: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   Dim 19 Juil - 15:07

    Laisser un message après le Bip . BIIIP .

    Koichi « Salut princesse ! C’est ChiChi ! Euh … Bah je voulais savoir si une partie de Majong ça te tenterais ce soir ? Je veux prendre ma revanche ! Hahaha, non je rigole . Je sais trop bien que je te bats toujours à ce jeu là ! Fin bref euh … Je t’appelais simplement pour savoir si tu voulais passer me voir ? Ou l’inverse ? Peut importe … J’avais juste … Envie de toi … Euh … DE TE VOIR, DE TE VOIR ... Envie de te voir ouais … Alors bon … Rappelle moi … »

    Assit sur son lit, Koichi ferma son cellulaire tout en mordillant sa lèvre inférieur . Il ferma ses paupières sur ses yeux d’encres avant de se frapper le front avec la paume de sa main droite . Il laissa entendre un long soupire avant de se laisser tomber vers l’arrière, atterrissant sur son matelas . Il se passa une main sur son visage et prit une grande inspiration, expirant fortement par après pour montrer son découragement . Ce qu’il pouvait être ridicule parfois … Se mêler dans ses propres mots . Koichi fixa un point invisible sur son plafond couleur crème avant d’ouvrir son portable et de le mettre devant ses yeux . Il attendait patiemment que sa chère amie reçoive son message et lui réponde … Malheureusement, même après une bonne heure, celle-ci n’avait toujours pas donné signe de vie .

    Koichi était à présent dans la cuisine, grignotant un petit quelque chose pour calmer sa faim . C’est alors qu’il reprit son cellulaire et composa le fameux numéro de Makie . IL le porta à son oreille et, encore une fois, ce fut le répondeur qui embarqua sur la ligne . Le beau brun roula ses yeux avant de laisser un second message .

    Koichi « Salut euhmm … C’est encore moi . Je voulais juste vérifier si finalement t’étais là mais que t’avais pas regardé ta boîte vocal . Disons que ça me surprendrait pas de t’as part, haha … Alors là, répond moi ! Aussi non bah, dès que tu te pointes chez moi à l’improviste, je te chatouille jusqu’aux larmes et jusqu’à ce que tu me supplies d’arrêter . Donc euh … Si tu veux pas mourir d’une partie de chatouille tu ferais mieux de … BIIIP . »

    Koichi regarda son cellulaire méchamment avant de lui grimacer . Il ferma celui-ci et le lança délicatement sur le comptoir . Il le bouda pendant un long moment, finissant de manger sa collation, avant de s’écraser devant la télévision et de se coltiner un émission de télé vraiment ennuyante . Encore une fois, plus d’une heure passa sans aucun appel de la part de Makie . Finalement, Koichi sortit du salon pour reprendre son téléphone en main et marcher jusqu’à sa chambre . Il était près de 10h30 … Donc il n’était plus la peine d’attendre une quelconque réponse de sa chère amie car il était un peu trop tard, non ? Alors mieux valait dormir une bonne nuit de sommeil pour rattraper le temps perdu avec Makie le lendemain . Une mine boudeuse sur le bout de ses lèvres, Koichi déposa son portable sur son bureau et se déshabilla pour enfiler une paire de jogging grise qu’il utilisait comme pyjama . C’est alors que la sonnerie de son cellulaire sonna . Il sauta sur son cellulaire et répondit . Daahhh … C’était son frangin … Non mais qu’elle idée d’appeler à une heure pareil … Pfff … Un peu déçu, Koichi souhaita une bonne nuit à son frère, après que celui-ci lui est parlé de sa fabuleuse fin de semaine à la pêche, et décida de réessayer une dernière fois de contacter Mika . Encore une fois, elle n’était pas là, mais Koichi laissa tout de même un message .

    Koichi « À cause de toi, je vais devoir te tuer après une série de chatouille … Je voulais pas … Mais tu m’en as pas laissé le choix … Haha … Bon okay j’arrête de déconner . Je vais filer au dodo moi … Alors pas là peine de rappeler si tu finis par recevoir mais appelles car là, si tu me réveils, c’est vrai que t’es morte ! Alors bon … Je te souhaite de passer une bonne nuit . Je t’ai … BIIIP . »

    Koichi « Fait chier bordel …»

    Le jeune japonais lança son portable au bout de ses bras et celui-ci s’écrasa contre le mur pour finir son vole sur le sol … À première vue … Il était finit … Mais Koichi s’en foutait complètement … Il n’aurait qu’à s’en acheter un nouveau … Un peu fâché, voir même beaucoup, Koichi éteignit la lumière de sa chambre avant de se laisser choir sur son lit . Il marmonna pour lui-même son ennui et son mécontentement avant de s’engouffrer sous ses couvertures . Pourquoi elle ne répondait pas au fait ? Ou plutôt … Ou était-elle pour ne pas lui répondre ? Elle n’était pas supposé travailler dans ce satané Club pourtant … Elle avait congé les dimanches … Alors ou était-elle ? Inquiet et complètement anéanti, Koichi prit plus de deux heures à s’endormir . Il prit même le temps d’allez boire un verre d’eau pour se calmer un peu . Dire qu’il était vraiment parano sur le fait qu’elle travail là-bas en plus … De savoir qu’elle pouvait y être l’arrangeait grave . Il détestait que d’autre garçon lui tourne autour . Surtout qu’elle était vachement mignonne et qu’il n’était certainement pas le seule à la trouver de son goût … Juste à cette pensée, Koichi grogna inconsciemment . Il retourna donc se coucher et réussit à trouver le sommeil après s’être mit en tête que son cellulaire devait seulement être mort … Qu’il n’avait pas été chargé par la jeune demoiselle concerné …

    *****


    Le lendemain arriva un peu trop rapidement, ne laissant finalement pas le temps à Koichi de se reposer comme il l’aurait voulu . En plus de tout cela, plusieurs cauchemar avait hantés sa nuit . Il s’était imaginé à maintes reprises que Makie se faisait kidnapper ou bien frapper par homme ou, tout simplement regarder par ceux-ci . Il se savait jaloux et possessif, mais jusqu’à en avoir de la difficulté à dormir, il l’ignorait . Il devait avouer aussi que tout se stress s’était changer en pression et en inquiétude, ce qui n’avait pas vraiment arrangé les choses, lui réservant donc une nuit agité . Bref, Koichi dormait toujours profondément, mais son inconscient avait réussit à entendre de petits bruits de pas qui s’approchaient de son lit …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makie Konoe
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 31

MessageSujet: Re: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   Lun 20 Juil - 9:12

    Patron : « Hikari, j’ai besoin de toi ce soir. Ne dis rien, je sais que c’est ton jour de congé aujourd’hui, mais la nouvelle serveuse est malade et ne peut pas venir. Viens aujourd’hui et ne t’en fais pas, tu seras rémunérée. Alors, à ce soir. »

    Makie referma son téléphone, soupirant un bon coup. C’était sa journée, pourquoi devait-elle aller travailler, hein ? Il y en avait d’autres des serveuses en congé aujourd’hui. Pourquoi elle ? Ce n’était pas juste. Elle qui se réjouissait de pouvoir passer un après-midi avec ses amies et une soirée tranquille chez elle, à se regarder un bon film à l’eau de rose avec son acteur préféré et des pop corn. Ca aurait été la parfaite journée de congé. Mais non, il avait fallu qu’on l’appelle pour qu’elle aille travailler. Evidemment. A croire qu’elle avait la poisse u.u
    Bon, il avait dit ce soir ; il était 15h30. Ca voulait dire qu’elle avait encore un moment pour faire ce qu’elle voulait avant de partir travailler. … Ce qu’elle voulait ? Mouais. Elle avait plutôt intérêt à bosser pour son test de littérature mercredi vu qu’elle n’avait pas le temps de sortir ou de voir ses amies. C’était le plus logique, même si c’était le plus chiant aussi. Donc se disant que c’était une bonne résolution de travailler en avance, elle se mit donc à étudier. Elle fut d’ailleurs si concentrée qu’elle ne vit pas le temps passer. Après avoir passé, d’après elle, une demi-heure à travailler, elle s’en rendit compte qu’en réalité… Deux heures s’étaient écoulées. Et il était désormais 17h30. Et voilà, maintenant elle était à la bourre u.u
    Makie se prépara en vitesse, enfilant ses vêtements de travail et se maquillant. Elle quitta l’appartement qu’elle partageait avec sa meilleure amie, attrapant son sac à main et refermant vite à clé derrière elle. Elle dévala les escaliers à toute allure et sortit de l’immeuble, hélant un taxi qui par chance passait devant elle ; pas le temps d’y aller à pied, en vélo ou en bus ! Elle finit par arriver juste à l’heure, toute essoufflée d’avoir dû courir depuis l’endroit où l’avait déposée le taxi. Satané patron, satané club, satané boulot ! è.é … Non, détrompez-vous, elle ne haïssait pas ce travail de serveuse ! Loin de là ! C’était juste que là, c’était un peu trop. Elle était à nouveau énervée d’avoir été appelée pour venir bosser alors qu’elle pourrait être en ce moment même en train de regarder Titanic ou un autre film !

    Patron : « Ah, te voilà Hikari ! Prête ? »

    Makie : « Oui oui, bien sûr. Je vais poser mes affaires. »


    Puis, sur un sourire – forcé certes – elle tourna les talons et se dirigea vers la « loge » où les employés déposaient leurs affaires. Elle y croisa ses collègues, ses amis qui travaillaient là aussi. Après avoir échangé quelques paroles, tous retournèrent dans la salle de travail. Si on peut appeler ça comme ça u.u Déjà quelques hosts avaient commencé à bosser. Makie se posta à sa place habituelle et commença à papoter avec Mayuko, dit Hime ; après tout, c’était juste l’ouverture et il n’y avait que deux trois clients qui avaient déjà été servis. Autant s’occuper dans ce cas !

    Longue. La soirée fut trèèès longue. Ca faisait longtemps que Makie n’avait pas eu autant de travail. Et dire qu’elle pourrait être en train de dormir là ! Cette pensée la fit enrager. Il était près de 2h du matin et enfin elle terminait son service. Elle allait demander un deuxième jour de congé cette semaine, tiens. Pour remplacer celui qu’elle avait perdu è.é
    Makie rassembla ses affaires et, attendant que Mayuko termine de ranger sa partie, elle s’assit au comptoir et commença à bavarder avec les quelques employés restant. Depuis deux ans qu’elle était là, elle faisait partie des anciens maintenant ; dire qu’en arrivant elle était plutôt anxieuse et maintenant, c’était à elle de rassurer les nouveaux. Marrant !
    Une fois que tout fut fini, les deux amies regagnèrent leur appartement, où elles sombrèrent bien vite dans un sommeil profond dans leur lit. Makie n’avait pas pensé à rallumer son portable, mais en ce moment-là, savoir si quelqu’un l’avait appelé importait peu. Tout ce qui comptait, c’était de pouvoir dormir.

    -------------------


    Makie se fit réveiller le lendemain à 8h30. Elle avait oublié de désactiver le réveil sur son portable, ce qui fait que ce dernier avait sonné bruyamment pour la réveiller. Enervée, elle le désactiva rapidement et se recoucha. Mais comme elle le pensait, c’était vain : une fois autant réveillée, il lui était impossible de se rendormir, fatiguée ou pas. Bon, que pouvait-elle bien faire ? Elle avait cours l’après-midi uniquement, alors… Bonne question.
    Pour commencer, Makie attrapa son portable qui gisait maintenant depuis dix minutes sur sa table de chevet. Elle l’alluma et remarqua que Koichi avait essayé de l’atteindre trois fois… Et qu’il avait laissé trois messages ! o.o Elle les écouta tous, assez gênée de ne pas lui avoir répondu plus tôt. C’était à cause de son patron ça ! è.é Si elle n’avait pas eu à aller travailler, elle aurait pu aller passer la soirée auprès de son Chichi adoré !
    Erf. Attaque de chatouilles. En effet, c’était inévitable et elle le savait. A ce niveau-là, Koichi n’oubliait jamais. S’il promettait de la chatouiller jusqu’à la faire pleurer de rire… Il tenait sa promesse. Pour le grand malheur de Makie qui était très sensible aux chatouilles x.x Enfin quoi qu’il en soit, Makie savait ce qu’il lui restait à faire désormais. Elle s’habilla rapidement, ne négligeant aucun aspect de son physique ; néanmoins, elle le fit en un temps record. Remarquant qu’il faisait beau une fois en bas de l’immeuble, elle attrapa son vélo et fila, direction l’appartement de Koichi !

    Makie sonna trois fois à l’appartement de son meilleur ami. Mais apparemment, il faisait la sourde oreille. Ou bien alors il dormait encore. Après tout, il n’était même pas encore 10h ! Heureusement, elle avait une arme secrète, pas si secrète que ça : la clé de l’appartement ! *o* Entrant à l’intérieur sur la pointe des pieds, elle referma doucement la porte derrière elle. Elle posa son sac et les clés à l’entrée, enleva ses chaussures et se dirigea vers la chambre de la marmotte :P Espérons juste qu’il n’ait pas passé la nuit avec une fille o.o On ne savait jamais, hein o.o
    Ouf, non, personne dans la chambre excepté Chichi. Elle n’allait déranger personne. Enfin si, lui, mais ça c’était normal *o* Accélérant peu à peu le pas, elle finit par sauter sur le lit double de son ami, du côté bien évidemment libre.

    Makie : « Ohayooo ! C’est quoi ça, de dormir aussi tard le matin, hein ? Monsieur la marmotte :P »

    Bon d’accord, elle n’avait rien à dire elle, vu qu’elle adorait dormir et faire la grasse matinée. Mais bon, là il était question de Koichi ! o.o … Rien à voir, d’accord x.x

    Makie : « J’suis désolée, désolée pour hier soir ! Mais mon patron m’a appelé et m’a supplié pour que j’aille travailler, car on avait une serveuse malade. Tu veux bien me pardonner, dis ? >.< »

    Ayant joint ses mains et les ayant porté devant son joli visage, elle était vraiment sincère. Puis elle fit une petite moue adorable, pour essayer d’amadouer son ami. La plupart du temps, ça marchait *o* Pourquoi là ça ne serait pas le cas, hein ? è.é … Peut-être parce que Koichi n’aimait pas son travail et que ça la bloquait tout le temps ? … Oui, peut-être é.è
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koichi Yamada
MEMBRE
« Autre »
avatar

Messages : 8

MessageSujet: Re: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   Lun 20 Juil - 15:36

    L’inconscient de Koichi ne le trompait pas . Il y avait bel et bien quelqu’un dans sa chambre et s’est-dites personne sauta sur son lit en moins de deux, ce qui réveilla complètement le nippon vaguant entre le sommeil de son soi et le réveil de son inconscient . Il sursauta quelque peu sous toute cette turbulence, mais lorsqu’il vit la petite bouille de Makie apparaître dans son champ de vision, tout crainte ce dissipa . Vous vous imaginez que, ci ça n’aurait pas été elle, Koichi n’aurait pas eu plus de réflexe que cela !? Il fallait tout de même avouer qu’il s’était couché tard alors cela expliquait la lenteur de son cerveau toujours endormit, réduisant ainsi ses mouvements . Bref . Le beau brun se frotta mignonnement les yeux avant de cligner ses paupières pour s’habituer à la lumière qui surplombait sa chambre à cause du soleil puis, il bailla à s’en décrocher la mâchoire, s’étirant comme un gros matou épuiser de sa journée .

    Makie « Ohayooo ! C’est quoi ça, de dormir aussi tard le matin, hein ? Monsieur la marmotte ! »

    Monsieur la marmotte ? Makie dormait autant que lui chaque matin et tellement profondément que, même s’il hurlait son nom, elle continuait de roupiller, sans même entendre un quelconque son de sa part . Une vrai taupe … Et dire que c’était lui la marmotte dans tout ça ? Pfff … M’enfin, si elle disait cela, c’était parce qu’il devait être tard, non ? En ce posant cette question, le nippon tourna sa figure, aux traits fatigues, avant de plisser les yeux pour mieux percevoir l’heure qu’annonçait son cadran . 9 h 57 . Bon … Il devait avouer que c’était tout de même tard, mais au moins, il avait une bonne raison pour justifier tout cela .

    Makie « J’suis désolée, désolée pour hier soir ! Mais mon patron m’a appelé et m’a supplié pour que j’aille travailler, car on avait une serveuse malade . Tu veux bien me pardonner, dis ? »

    Koichi regarda son amie pendant qu’elle lui faisait sa moue adorable . Il roula ses yeux avant de soupirer longuement . Habituellement, lorsqu’elle imprégnait cette bouille sur son visage enfantin, Koichi craquait, la trouvant absolument trop mignonne . Encore une fois, il eu envi de la prendre dans ses bras et de lui dire que ce n’était rien parce qu’au moins, elle était en ce moment même là, juste devant lui et que tout cela lui suffisait amplement . Mais le fait de savoir que la raison pour laquelle elle n’avait pas pue répondre à ses appelles était son travail, et bien il changea d’idée, se renfrognant à la place d’afficher un petit sourire en coin à Makie . Le japonais accota ses bras contre son matelas, soulevant le haut de son corps pour ancrer ses yeux dans les prunelles scintillantes de son amie .

    Koichi « Pfff … Encore ton boulot ... T’aurais pue refuser tu sais … T’es pas obligée d’accepter à chaque fois qu’il te demande de remplacer quelqu’un ! T’es trop gentille avec ton patron et tu verras, au fil du temps, ta gentillesse va te retomber sur le nez car il va s’en servir sans que tu t’en rendes comptes … Et je crois déjà que ça l’a des répercutions . La preuve, t’as même pas prit le temps de regarder ta boîte vocal … »

    Koichi avait fait son discours sur un ton à la fois calme mais démontrant son mécontentement, ou plutôt … Son grain de jalousie ? Car oui, il était jaloux . Il ne l’admettrait jamais à Makie et il ne lui en donnerait encore moins la raison pour laquelle il était jaloux … Mais il l’était . Jaloux de son travail, jaloux des garçons qui eux pouvaient, ou plutôt se permettaient de tourner autour de Makie, jaloux de tout … Et il détestait cela … Bref . Gardant son calme, Koichi s’assit confortablement sur son lit avant d’afficher une petit moue boudeuse sur le bout de ses lèvres . Il se frotta l’avant bras gauche avec sa main droite tout en regardant piteusement ses couvertures .

    Koichi « Je m’inquiétais moi … »

    Le garçon laissa planer un petit suspense avant de regarder en direction de Makie . Daahhh … Pourquoi était-elle si mignonne ? C’était injuste, il était incapable de lui en vouloir . Au contraire, il s’en voulait à lui de la sermonner de la sorte et d’agir comme un gros stupide . Un peu mal de lui avoir parlé si franchement, Koichi laissa entendre un nouveau soupira avant qu’il ne tende les bras vers Makie pour l’attraper délicatement par la taille, l’approchant de lui . Il l’enlaça avant de prendre une grande inspiration et d’expirer fortement . Il huma le bonne odeur que dégageait son amie avant de fermer les yeux …

    Koichi « Je te pardonne … Mais à une seule condition … »

    Koichi posa ses bras sur les épaules de la belle pour l’écarter un peu de lui . Il la regarda longuement avant d’esquisser un petit sourire qui en disait … Vraiment long sur la souffrance qu’elle devrait endurer prochainement .

    Koichi « Je t’interdis de te venger après ça … »

    Et sur ce, Koichi se mit à chatouiller sa meilleure amie, l’emprisonnant dans ses bras pour l’empêcher de se débattre, promenant rapidement ses doigts sur son ventre ainsi que sur son cou . Il ne cessa de la chatouiller et ça, pendant une ou deux minutes . Lorsque Maki eux les larmes aux yeux sous toute cette agitation, Koichi se mit à rire, tout en continuant de la chatouiller …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makie Konoe
MEMBRE
« Serveuse au Gensou Club »
avatar

Messages : 31

MessageSujet: Re: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   Mar 21 Juil - 16:35

    Oups. Eh bien dis donc, il avait l’air content le Koichi ! o.o A peine Makie lui avait expliqué la raison de ses non-réponses aux appels de son ami, il avait remplacé son sourire ( si si, regardez bien, ses lèvres étaient légèrement retroussées sur le côté droit de la bouche ! o.o ) par une mine renfrognée. Eh ? D’habitude il cédait tout le temps ! Et puis ça se fait pas de prendre un tel air quand quelqu’un s’excuse sincèrement. Même si ce quelqu’un vous a fait faux bond et travaille dans un endroit que vous n’aimez pas <.< … Bon d’accord, Makie avait manqué de tact aussi. Mais que voulez-vous ? Elle était comme ça, elle ne réfléchissait pas trop avant de parler. Et puis elle savait que Koichi ne pourrait pas lui faire la tête indéfiniment. Ils s’adoraient trop pour ça ! D’ailleurs, il suffisait de voir comme il la regardait ! è.é

    Koichi « Pfff … Encore ton boulot ... T’aurais pue refuser tu sais … T’es pas obligée d’accepter à chaque fois qu’il te demande de remplacer quelqu’un ! T’es trop gentille avec ton patron et tu verras, au fil du temps, ta gentillesse va te retomber sur le nez car il va s’en servir sans que tu t’en rendes comptes … Et je crois déjà que ça l’a des répercutions . La preuve, t’as même pas prit le temps de regarder ta boîte vocal … »

    Eeeh T^T Méchant, méchant ! é.è Makie va te bouder, na ! é.è
    … Bon d’accord il n’avait pas tort. La nippone devrait apprendre à dire non, et surtout à son patron. Mais Makie était trop têtue pour admettre qu’il avait raison. Elle resterait sur sa position, coûte que coûte.

    Makie « Mais euh ! Mon boulot est très important pour moi, tu le sais ! Et puis pas besoin de me le dire comme ça. J’ai pas été méchante moi… Quand je bosse, désolée, mais je bosse. Je suis pas comme toutes ces filles qui le font à moitié et qui vont regarder toutes les deux minutes si quelqu’un leur a envoyé un message. Tu devrais être fier de moi au lieu de me critiquer… »

    Aah, y avait pas à dire, ça faisait du bien de se lâcher. Ce qui était bien entre nos deux zigotos, c’était qu’il n’y avait pas de secret. Par exemple Koichi n’hésitait pas à dire à Makie qu’il n’aimait pas son travail. Elle avait beau détester quand il lui disait ça, le fait qu’il ne le cache pas était quand même un point positif. M’enfin bon… Après il y plusieurs façons pour le dire, ne Koichi ? u.u
    Makie fit la moue, tournant légèrement la tête pour montrer qu’elle le boudait. Elle, excessive ? Elle, gamine ? Absolument. Et elle assumait ! Elle n’avait pas envie de faire plaisir à Koichi en souriant. En général, elle était plutôt du style à cacher ses émotions, mais… Lorsqu’il s’agissait de colère ou de vexation, elle n’hésitait pas à se laisser aller. Par contre, s’il s’agissait de tristesse, elle allait tout faire pour montrer qu’elle allait bien. Elle n’aimait pas quand les gens s’apitoyaient sur son sort pour la consoler. Enfin… Si, elle aimait bien, mais… Pour elle, c’était toujours synonyme de pitié. Quelqu’un pourrait-il lui dire que la compassion, ça existe ? u.u
    Makie entendit Koichi se redresser dans le lit ; elle ne bougea pas d’un poil, regardant maintenant le couvre lit, comme si c’était la chose la plus intéressante qu’il lui avait été donné de voir jusqu’à présent.

    Koichi « Je m’inquiétais moi … »

    Eh ? Makie ne put s’empêcher de tourner la tête vers son meilleur ami, le fixant avec des gros yeux. De quoi s’inquiétait-il ? Elle aurait bien pu être au cinéma toute la soirée, son portable éteint durant la séance ! Ou alors s’être couchée très tôt, fatiguée ! Il n’y avait pas de raison de s’inquiéter. Surtout que Makie était une grande fille, elle savait se débrouiller toute seule ! Qu’avaient-ils tous à vouloir la protéger ? Koichi, Yae Young… Si ça se trouve, Jong Hyun et Sang Yuan allaient s’y mettre aussi o.o … Manquerait plus que ça u.u En plus, Makie savait se battre ! o.o Bon d’accord, elle n’avait jamais appris, mais… Elle se débrouillait ! Si quelqu’un l’attaquait, aucun problème, elle ripostait ! … Et après on dit que c’est une fille… u.u

    Makie « Mais c’est bon ! J’suis plus la petite fille que j’étais autrefois ! Plus besoin de m’aider, de me protéger ! Je peux me débrouiller seule ! o.o »

    Baka. Elle n’avait pas une seule fois pensé qu’ils voulaient la protéger parce qu’ils tenaient à elle, pas parce qu’ils pensaient qu’elle avait besoin d’eux. Makie, faudrait que tu réfléchisses un peu avant de parler u.u
    Et HOP ! Makie s’envola ! … Je plaisante o.o Koichi l’avait attrapée et l’avait rapidement amenée à lui, pour lui faire un gros câlin. Haaan ! *o* … Kiki, t’étais pas censée être en colère contre lui ? u.u Ouii, mais… C’était difficile de résister à un câlin de Chichi é.è L’enlaçant elle aussi, elle se surprit à sourire dans le vide. Et voilà. Elle passait pour une idiote maintenant. C’est malin u.u

    Koichi « Je te pardonne … Mais à une seule condition … »

    Une seule condition ? … Makie ne la sentait pas bien, sa « condition ».

    Koichi « Je t’interdis de te venger après ça … »

    … Non. Non, ce n’était pas ce qu’elle pensait, ne ? Dites moi que ce n’était pas ça !
    Gagné.
    Koichi avait fondu sur elle, la chatouillant comme il ne l’avait pas fait depuis longtemps. Il devait vraiment lui en vouloir pour lui infliger une torture pareille ! o.o Makie se tordait de rire, bougeant comme pas possible. Et Koichi ne lâchait pas prise ! o.o Kakkoii *o*

    Makie « Non ! Non, s’il te plaît ! Arrêteuuuh ! :'D »

    C’était vraiment de la torture x.x Ne pas se venger ? Fallait pas compter dessus coco ! Surtout que Makie était une grande rancunière. Mais qu’il ne s’en fasse pas : elle n’allait pas être méchante ; juste faire sa peste :P Alleez, il fallait bien qu’elle l’embête un peu, non ? *o* C’était le moment de demander conseil à Mayuko sempai *o* Si elle en avait l’occasion… Elle s’éclipserait vite dans les toilettes et appellerait sa meilleure amie pour qu’elle lui donne une idée de vengeance. Niark. Ne jamais se frotter à Makie ; elle aura toujours quelque chose pour se venger :P
    Et voilà, maintenant elle pleurait même de rire ! u.u Et lui il continuait, le sadique. Koichi, tu ne perdais rien pour attendre ! o.o En plus de ça, il se mettait même à rire aussi ! o.o Mais après quelques instants, il finit par cesser de la chatouiller. Makie, continuant de rigoler par réflexe, roula sur le lit, finissant sa course sur le sol x.x

    Makie « Aïeuh x.x »

    Elle se releva néanmoins d’un bond, toute souriante. Son ami ne se doutait pas des pensées vengeresses qui naissaient dans l’esprit de la jeune fille ! Héhé.
    Remontant sur le lit, Makie continuait de sourire à Koichi, cette fois sincèrement. Enfin ils étaient réconciliés ! Bon d’accord, elle voulait se venger. Mais ça n’empêchait que pour ce qu’il avait dit, elle ne lui en voulait plus ; les représailles concernaient uniquement la partie « chatouilles » :P

    Makie « Ca te dit un bon p’tit déj' ? *o* En ce qui me concerne, j’ai encore rien mangé u.u Alors si on allait voir ce qui traîne dans ton frigo de célibataire endurci ? :P »

    Héhé. Remuons le couteau dans la plaie. … Comment ça Makie était aussi célibataire ? Mais ce n’était pas du tout la même chose ! o.o Elle, elle ne cherchait pas à avoir un copain ! Traîner avec Koichi ( et les autres :P ) lui suffisait largement è.é L’amour se montrerait quand il en aurait envie, voilà tout o.o … Comment ça Koichi ne cherchait pas non plus à se caser ? x.x
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koichi Yamada
MEMBRE
« Autre »
avatar

Messages : 8

MessageSujet: Re: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   Mer 22 Juil - 18:19

    Makie « Mais euh ! Mon boulot est très important pour moi, tu le sais ! Et puis pas besoin de me le dire comme ça . J’ai pas été méchante moi … Quand je bosse, désolée, mais je bosse . Je suis pas comme toutes ces filles qui le font à moitié et qui vont regarder toutes les deux minutes si quelqu’un leur a envoyé un message . Tu devrais être fier de moi au lieu de me critiquer … »

    Koichi n’avait rien ajouté ce blabla sans importance . Enfin, sans importances à ses yeux, car Makie semblait déçu qu’il l’ait critiquer de la sorte . Il voulait simplement lui faire comprendre qu’elle n’était pas obligé de toujours accepter les propositions, même si Koichi qualifierait cela "d’obligation", de son patron alors qu’elle n’en a pas envie, rien de plus … Et il savait qu’elle n’était pas ce genre de fille à faire sa tâche à moitié . Makie était plutôt du genre à rester éveillé, peu importe l’heure, jusqu’à ce que tout soit parfait, à son œil en tout cas …Peut-être que justement elle en faisant un peu trop ? Bref . Après avoir avoué à sa chère amie qu’il s’était finalement inquiéter pour elle vue que cette dernière ne lui avait donné aucune nouvelle la soirée d’avant, trop absorber par son travail, Makie rétorqua encore une fois .

    Makie « Mais c’est bon ! J’suis plus la petite fille que j’étais autrefois ! Plus besoin de m’aider, de me protéger ! Je peux me débrouiller seule ! »

    Daahhh …C’est tout ce qu’elle avait trouvé à dire ? Qu’elle était capable de se protéger et de se débrouiller complètement seule … ? Pour dire vrai, Koichi le savait car, avec le comportement qu’elle utilisait habituellement et qu’elle avait graduellement amélioré en grandissant, il ne se doutait pas une seconde que Makie était une grande fille, capable de s’arranger elle-même avec ses problèmes . Seulement … Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir un peu d’inquiétude envers ses propos . Il la connaissait depuis tellement longtemps que, la perdre soudainement serait un choc insupportable . Surtout qu’à présent, il avait découvert de nouveau sentiment envers elle …

    Makie « Non ! Non, s’il te plaît ! Arrêteuuuh ! »

    Et voilà enfin les supplices qu’il attendait tant de la part de son amie . Continuant tout de même un certain temps à la chatouiller ici et là, histoire d’évacuer complètement sa frustration, Koichi finit par libérer sa prisonnière . Celle-ci, rigolant toujours, roula quelques tours avant de finir ses roulades sur le sol . Koichi pouffa de rire avant de la voir apparaître aussi vite qu’elle avait disparue, et même avec un sourire aux lèvres . Ayant peur qu’elle se venge sous son hilarité, Koichi se mit respectivement une main devant la bouche avant d’esquisser un simple sourire en voyant celle-ci lui en envoyer un des plus sincère .

    Makie « Ça te dit un bon p’tit déj' ? En ce qui me concerne, j’ai encore rien mangé . Alors si on allait voir ce qui traîne dans ton frigo de célibataire endurci ? »

    Koichi effaça son sourire pour froncer les sourcils .

    Koichi « Hey ! Je te ferais remarquer que tu l’es autant que moi … Et tu sauras que … Que je m’intéresse à une nana … Manque plus qu’à lui avouer mes sentiments et le tour est jouer … Enfin … Je l’espère … »

    BAM ! Voilà qu’il venait de tout lui cracher ça dans la figure et il fallait avouer que ce "ça", justement, équivalait à un énorme bout de vérité que Koichi venait donner . Pourvue que Makie ne se doutait de rien car aussi non, il se ferait prendre par son propre jeu si elle finissait par découvrir qui était la véritable personne … Donc, elle, plus précisément . Un peu boudeur, Koichi écarta les couvertures qui le recouvrait avant de sortir de son lit, manquant de se tuer en s’enfargeant dans ses pantoufles . Il sautilla sur place pour rattraper son équilibre . Maintenant redresser, il s’étira de tout son long avant de marcher rapidement vers Makie, la prenant dans ses bras comme une petite princesse . Direction, cuisine ! Peut de gens, lorsqu’ils se réveillent, déjeunent aussitôt, préférant laisser un moment de repos entre le réveil et le petit déj’ car aussi non, ils ont la nausée . Koichi n’avait jamais vraiment comprit comment ils pouvaient être malade en mangeant directement en se levant, vu que ça ne lui était jamais arriver . Mais bon, il s’en foutait . Lui, il désirait manger, tout come son amie d’ailleurs . Alors il préparerait un petit festin pour eux deux .

    Maintenant arrivé dans la cuisine, Koichi posa Makie sur le comptoir avant d’embrasser délicatement son front . Dans ces moments là, il devait se contrôler pour ne pas descendre directement sur ses lèvres . Mais jusqu’à maintenant, tout semblait okay ! Bref . Le nippon sourit à son amie d’enfance avant de se diriger vers la frigo que composait sa cuisine .

    Koichi « Alors … Qu’est-ce que ton ventre gourmand voudrait bien manger hein ? Des œufs avec du bacon ? Une assiette de fruit ? Des céréales ? Et n’essaie pas de trouver qui peu bien être cette fille, tu ne le sauras pas …»

    Sur ce, Koichi se tourna vers elle pour lui tirer la langue avant de sortir une bouteille d’eau de son réfrigérateur et dans verser le contenu dans deux verres différents . Il en tendit un à Makie avant de caler le sien . Il était assoiffé . Disons que cette partie de chatouille n’avait pas été de tout repos . Déposant son verre sur le comptoir, Koichi regarda Makie avec un petit sourire .

    Koichi « Au fait, tu pourrais me faire un bon petit déjeuner pour te faire pardonner . Finalement, la partie de chatouille ne m’a pas asse défoulé … »

    Un sourire malin vint étirer les lèvres du nippon avant que celui-ci d’ébouriffe les cheveux chocolaté de Makie …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un réveil ... Particulié [Makie ♥]   

Revenir en haut Aller en bas

Un réveil ... Particulié [Makie ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gensou Club :: Tokyo :: « Shibuya » :: Appartement de Koichi Yamada -